J'irai à Wuhan

2020 - création en cours

Suite à la période de confinement et de l'ensemble chaotique dans lequel chacun d'entre nous a été plongé, Caroline Duval a crée "56" (Journal en bord de confinerie et déconf.com) qui l'a amené à poursuivre ses recherches artistiques et une évidence lui est apparue : Prendre la route pour Wuhan, sur les traces du virus "Corona" dit Covid-19 et porter un remède artistique, poétique, humaniste contre la distanciation, la peur et la souffrance.

Cela en traversant l'ensemble des pays, par voies terrestres jusqu'à Wuhan en créant sur son chemin des oeuvres avec les artistes de chaque pays rencontrés.

Trois parties :

"J'irai à Wuhan, voyage virtuel."

"Je vais à Wuhan, voyage en présentielle."

"Je suis à Wuhan, voici notre remède"

Chaque traducteur et interprète seront des jeunes de moins de 25 ans, la jeunesse de demain à la clé d'un monde qui s'ouvre et essaie de se comprendre et de se retrouver.

"Ré-ouvrir le monde" intérieur dans une idée de résilience nécessaire et offrir au public concerné des espaces d'expression autour du confinement et du déconfinement : leur vécu, leurs effets, leurs matières vocales et corporelles, leurs mots... Ce qu'ils ont ou non provoqué, permis, empêché...

Dans le cadre du dispositif initié par la DRAC PACA : "Rouvrir le monde" , sélection du projet "J'irai à Wuhan"  pour trois résidences artistiques de recherches : à la crèche les boutons d'or, le CLSH du Val fleuri à Cagnes-sur-Mer et le centre social avec l'association ISI à Vence. 

MIN_Culture_RVB.jpg